• Sixtine FLIPO

Agir contre l'endométriose

Mis à jour : oct. 2


1 femme sur 10 en âge de procréer souffre d’endométriose et près de 40% des femmes infertiles sont concernées.

Qu’est ce que l’endométriose ?

Les tissus de la paroi utérine réagissent aux fluctuations hormonales du cycle féminin. Chaque mois, la muqueuse (appelée aussi endomètre) s’épaissit et se densifie pour préparer un petit nid douillet à un éventuel embryon. S'il n'y a pas eu fécondation, la paroi se désagrège en fin de cycle et provoque des saignements : ce sont les règles. Ainsi tous les tissus sont normalement évacués par voie vaginale.

L'endométriose se caractérise par la présence anormale de certaines cellules du tissu de l'endomètre en dehors de l'utérus. Certaines cellules se promènent dans les trompes, remontent et se relogent généralement dans les ovaires, la vessie, les intestins, le rectum....

Malheureusement ces cellules sont toujours sous imprégnation hormonale, et continuent de saigner au moment des règles. Sauf que cette fois-ci l'évacuation des tissus désagrégés et saignements n'est pas possible. Au fil du temps, les organes voisins sont irrités, formant des tissus cicatriciels et des adhérences...ce qui créer des douleurs.

Quels sont les symptômes ?

L’endométriose est asymptomatique chez 20% des femmes.

Pour les 80% restantes, les symptômes peuvent être plus ou moins nombreux, d'intensité variable. Ils peuvent sérieusement dégrader la qualité de vie d'une femme.

- douleurs qui accompagne les menstruations : généralement à partir du 2, 3 ou 4ème jour et jusqu’à la fin

- douleurs pelviennes, abdominales et lombaires

- saignements prémenstruels

- menstruations anormalement abondantes et prolongées

- troubles digestifs (ballonnements, constipation ou diarrhée..)

- relations sexuelles douloureuses

- douleurs au moment de la défection ou de la miction

- fatigue chronique

- troubles de la fertilité (40% des cas)

Attention l’intensité de la douleur ne reflète pas la gravité de la pathologie.

De très fortes douleurs peuvent survenir malgré une endométriose limitée (et inversement).

Quelles sont les solutions ?

La prise en charge médicale est indispensable.

L’hormonothérapie et la chirurgie sont les traitements de référence, permettant de soulager les douleurs et de retarder l’évolution de la maladie selon les cas. Aucune solution définitive n’est encore connue à ce jour. L’endométriose diminue puis disparait naturellement après la ménopause.

En complément de l’approche allopathique, la naturopathie pourrait améliorer votre qualité de vie en diminuant l’intensité des symptômes.

Par une nouvelle hygiène de vie, l’objectif est :

- de soutenir le système immunitaire pour réduire l’inflammation et la douleur

- de limiter l’exposition aux toxines environnementales et de favoriser la désintoxication

- de ré-équilibrer le système hormonal.

Une alimentation anti-inflammatoire

-> pour atténuer les douleurs

-> pour faciliter la digestion

-> pour retrouver une énergie durable Un soutien en micro nutrition et phytothérapie (en fonction de votre suivi médical)

-> pour réguler l’excès d’oestrogène

-> pour limiter le stress oxydatif

-> pour réduire l’inflammation

-> pour éviter les hémorragies

Une activité physique régulière

-> pour libérer des endorphines qui améliorent le bien-être émotionnel

-> pour dérouiller son corps et activer les échanges cellulaires et circulatoires

-> pour mieux gérer ses douleurs (Pilates, yoga, qi Kong…) avec des mouvements spécifiques.

Une bonne gestion du stress

-> pour réduire l’inflammation donc la douleur

-> pour diminuer votre sensibilité

-> pour mieux vous reposer

Une fois de plus, il n'est pas recommandé de tout mettre en place simultanément !! Selon les profils, certaines actions seront plus importantes ou réalisables que d'autres. Je vous accompagne dans cette démarche, pour avancer pas à pas, avec douceur et bienveillance.

À vous de jouer ! Sixtine FLIPO - Naturopathe

PS/ si vous mes explications n'étaient pas très claires... voici un excellent article imagé pour comprendre au mieux cette pathologie : http://www.mayfaitdesgribouillis.com/endometriose-jesuiscettefemmesurdix/


© 2016 Sixtine FLIPO - Naturopathe 

06 69 40 66 05

69 rue de Fismes, 51100 REIMS