• Sixtine FLIPO

L'assiette de la fertilité





En désir de grossesse, il est intéressant d’agir en prévention pour identifier les freins à la conception et mettre ainsi toutes les chances de votre côté. C’est la période idéale pour adopter un mode de vie plus sain et modifier certaines habitudes alimentaires.


L’alimentation est l'un des outils fondamentaux pour la fertilité de la femme mais aussi celle de l’homme. Si vous en avez la possibilité, je vous invite à modifier votre assiette quelques mois avant de concevoir. L'objectif est double : apporter des micro nutriments ayant un rôle capital dans la reproduction et la synthèse hormonale // éviter les aliments acidifiants et pro-inflammatoires qui pourraient créer un écosystème défavorable à la nidation.


Votre alimentation devra être variée, non transformée et si possible biologique. Le mieux est de se rapprocher du modèle méditerranéen.


Voici une petite liste non exhaustive des micro-nutriments bons pour la fertilité:


OMÉGA-3

- 2 cs d’huiles végétales vierges, premières pression à froid (colza, noix, lin, cameline à alterner) et des poissons gras (sardines, maquereaux, saumon…) 2 à 3 fois par semaine.

Les oméga-3 ont un rôle capital dans la reproduction et soutiennent votre système nerveux.


CHOLESTÉROL

- un peu de beurre bio au lait cru tous les jours

Le bon cholestérol est indispensable à la synthèse hormonale.


IODE

- des produits de la mer type crustacés, ou bien pour celles qui aiment des algues fraiches ou sèches, 2 à 3 fois par semaine

L'iode permet le bon fonctionnement de la thyroïde qui gère notre métabolisme et par conséquent influence beaucoup la qualité des cycles menstruels.


VITAMINES B, et particulièrement la B9

- des légumes verts à feuille, de la levure de bière et des germes de blé...

La vitamine B9 connue sous le nom d’acide folique qui réduit le risque de fausse couche et de malformations congénitales. Il est préférable d'avoir des réserves de vitamines B9 avant même de concevoir.


FER

- du boudin noir tous les 15 jours pour celles qui aiment, sinon viande rouge 1 fois par semaine, des légumineuses et oléagineux, de la spiruline ...

Le fer va vous aider à lutter contre la fatigue et booster votre immunité. Il est fortement conseillé de ne pas être en déficit de fer au début de votre grossesse.


il vous faudra aussi du ZINC (huitres, abats, viandes rouges, oeufs...), du SÉLÉNIUM (2 noix du Brésil par jour), de la VITAMINE C (persil, fruits rouges, brocoli...)...


Épices et herbes aromatiques, oléagineux, graines germées, jus de légumes, pollen, spiruline en paillette... Il y a beaucoup d'aliments et super-aliments susceptibles d'enrichir votre assiette. Prenez ceux que vous aimez, et ne vous compliquez pas trop le quotidien. La démarche ne doit pas devenir anxiogène, vous aurez toujours un petit peu de tout dans votre assiette.



En revanche certains aliments devront être surveillés :


- café, thé noir, alcool à réduire (1 à 2 tasses café ou thé noir max par jour pour ceux qui n'arrivent pas à s'en passer, et l'alcool en consommation modérée le we): ils sont sources d'acidité et risquent de réduire votre capital minéral.


- les acide gras trans (mauvaises graisses hydrogénées, huile de tournesol, margarine..), et tous les produits industrialisés, le sucre et les aliments à IG élevé (bonbons, pâtisseries, glaces, barre chocolatées, jus d’orange, céréales raffinées, baguette…): ils sont inflammatoires et peuvent diminuer votre confort et bien-être au quotidien, ce phénomène est bien souvent accentué pendant la grossesse. Autant vous en déshabituer au plus vite !



Enfin pour conclure, n'oubliez pas que l'alimentation doit rester un plaisir. En préconception la priorité est que vous soyez bien dans dans votre corps mais surtout dans votre tête... Diners entre amis, repas familiaux, gouter entre copines sont trop importants pour le moral. Ne vous privez jamais de rien !